Musique dans la ville


En ce samedi 16 juin 2018, il fait beau.



Le temps idéal pour un concert-promenade, reconduit cette année dans plusieurs points de la ville de Groslay. Pour cette 3eme édition, encore plus de volontaires se sont prêtés au jeu. Il semblerait que le rendez-vous soit pris pour cette première partie de la Fête de la Musique.



La promenade démarrant à 13h, il a été de bon ton de bien débuter la journée en se donnant rendez- vous à 12h au verger patrimonial, tout en écoutant d'abord le spectacle produit par la désormais célèbre famille musicale, les RomansP'titsCoeurs: un trio trombone - trompettes entre père et fils, des chansons type guinguette entonnés par le mari et sa femme - en verve!. Le couple était accompagné par l'un des fils à l'Orgue de Barbarie.












Annoncé par le joyeux groupe jazz qui avait déjà fait office de "crieur" en 2017, le public s'est dirigé vers le Lavoir où des CM1-CM2 de l'école Daudet, encadrés par leur professeur de musique, les attendaient de pied ferme. Ils ont abordé à la flûte à bec des chansons du répertoire français. A la demande du public, certaines ont même été reprises deux fois!





Le groupe est ensuite remonté vers le parc de la mairie où l'UMG, l'harmonie municipale, a joué des airs de musique de films et des œuvres plus classiques. Un savant mélange orchestré avec brio...






Les « crieurs » annonceurs des réjouissances!




Quarante-cinq minutes plus tard, c'est au tour de la Chorale " Au grand chœur " d'entamer des chansons de variété françaises, dans le jardin des Sœurs Servite de Marie. L'occasion, pour le public, de voir avant l'heure un joli patrimoine de la ville… caché à l'ombre d'un sentier bien paisible (à l'impasse du rocher).








Le public enchanté et toujours aussi nombreux a ensuite descendu la rue principale de Groslay pour entrer au 45 bis rue du Général LeclercAnanza et Yann les attendaient. Accompagnés de Wilfried Touati à l'accordéon et du groupe de jazz, les chanteurs ont chacun donné de la voix pour se faire entendre, en dépit des avions et du ballet incessant des voitures le long de la rue. Ils ont été bien récompensés. Leurs chants jazzy et bretons ont fait mouche. 




A l'approche de 17h, les plus courageux ont regagné la place Schemmerhofen à pied, pendant que les autres s'y rendaient tranquillement à bord d'un petit train rétro ! 






Sur place, les RomansP'titsCœurs leur ont de nouveau généreusement offert un bel éventail de chansons accompagnées à l'Orgue de Barbarie.


Le concert-promenade s'est poursuivi avec le duo piano-violon (Emma Aggar et Jalal Derkaoui) qui ont interprété la lettre à Elise et d’autres morceaux de musique fort agréables à l’oreille.




Et pourquoi ne pas achever avec un peu de poésie cette belle après-midi? L’occasion était trop belle : Odie Pla déclamé quelques vers pour le plaisir de la Lettre associée à la Musique.






La deuxième partie de la Fête de la Musique a été plus " classique" ! Plus de déambulation dans les rues, ni de musiciens dans des endroits insolites. Place à une scène ouverte, au parc Rosy    Varte, où divers groupes (principalement de hard-rock) s'enchainent dès 18h30 jusque 20h30. 





 La Fête continue ensuite dans avec un autre genre musical : du jazz, orchestré par le Quartet de Wilfried Touati (accordéon-jazz) puis elle s'achève dans l'euphorie du groupe Mr Féonor et sa Fanfare Funk, vers minuit. Ceux qui sont restés jusqu'au bout en ont eu autant pour les yeux que pour les oreilles !



Merci à tous, musiciens, crieurs, public, et à la ville de Groslay
d'avoir permis de faire de cette Fête de la Musique un joli moment musical !
Rendez-vous en 2019 ? 





.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire